Suite de l’histoire du ballon stratosphérique, qui a décollé le 22 mai 2019

Le vol du ballon stratosphérique « Margarita » (du nom de l’étoile principale de la constellation de La Couronne Boréale… et non, d’un plat italien) des « Amis du Planétarium Ludiver » est parti à 15h10 du parc paysager pour un parcours des plus surprenant, avec beaucoup de moments d’inquiétude lors des 3 survols au dessu de la mer. Le décollage tout en douceur par la méthode dite « de l’anneau » a permis à tous les participants au gonflage à l’hélium d’admirer la chaine de vol bien verticale (ballon, réflecteur radar, parachute et nacelle).Il est tranquillement parti de la Hague pour survoler Cherbourg-en-Cotentin vers 5 000m d’altitude, viré au dessus de la Cité de la Mer vers le Val de Saire jusqu’à presque atteindre la verticale des Iles St Marcouf. Puis a connu un revirement de bord salutaire vers l’Ouest en traversant le département pour franchir la côte aux Moitiers d’Allonne, et par chance revenir vers les terres pour finalement atterrir dans les arbres sur la commune de Besneville à 18h30.
La récupération de la nacelle en parfait état a eu lieu le soir même vers 21h30 par Marie Grillot, des Amis du Planétarium Ludiver, et les deux aérotechniciens habilités par Planète Sciences Normandie, grâce à la balise GPS embarquée.

L’altitude maximum a été atteinte à 17h51 avec un record à 34 634 mètres, où le ballon de latex distendu d’une dizaine de mètres de diamètre (2 m de diamètre au sol) s’est rompu. La nacelle est redescendue sous parachute en 46 minutes.

La température extérieure minimum de -45°C à été relevée à 14h52 à l’altitude de 19 000 mètres. Elle est ensuite « magiquement » remontée jusqu’à -20°C malgré que le ballon continuait de s’élever, ce qui est le propre de l’effet de la stratosphère et qu’à pu vérifier scientifiquement ces expériences embarquées. La température intérieure de la nacelle n’est descendue que jusqu’à -20°C et l’hygrométrie est passée de 60% à 18%, puis remontée à 60% et descendue jusqu’à 12% en très haute altitude. Et les accéléromètres et capteurs solaires ont montré les mouvements et rotations nacelle pendant le vol.

Le deux caméras embarquées ont produit des images et des vidéos quasi spatiales qui seront exposées très prochainement en accès libre dans l’Espace Détente panoramique du Planétarium Ludiver.

Les données techniques reçues par la télémesure y seront aussi exposées ainsi que les courbes, explications et photos de ce 5ème beau projet de sciences participatives au Planétarium Ludiver, encadrés par le CNES, le Centre National d’Etudes Spatiales.

Si vous souhaitez participer à un projet ballon stratosphérique pour un lâcher au printemps 2020, il vous suffit de rejoindre dès après l’été la sympathique équipe des « Amis du Planétarium Ludiver », titulaires du passeport annuel. Et pour simplement en savoir encore plus sur ce projet, rendez-vous à la « Nuit des Étoiles » le 2 août 2019, à partir de 20h00 !

esfarmaciaonline.com euro-farmacie.com genericocialisitalia.com acquistocialisviagra.com viagragenericoonline.com cialisespana.net cialisitaliaonline.com acquistareviagraitalia.com

Les commentaires sont clos.